Normandie

Kategorie: Geografia (celkem: 1046 referátù a seminárek)

Informace o referátu:

  • Pøidal/a: anonymous
  • Datum pøidání: 23. února 2007
  • Zobrazeno: 1224×

Pøíbuzná témata



Normandie

EN HAUTE-NORMANDIE

Elle offre un vaste ensemble d'horizons calmes et de plateaux faiblement ondulés qui s'étendent du Pays de Caux au Pays d'Ouche.
Le Pays de Caux - le Pays de Bray - Le Vexin Normand :
Dès l'abord, les vergers et les riches pâturages du Pays de Bray semblent contredire cette description. Mais voici les amples socles calcaires du Pays de Caux et du Vexin Normand surplombant la mer et la Seine avec ses riches cultures.
L'Epte, autrefois frontière et défendue par de nombreuses forteresses, la Bresle bordées par les forêts de Lyons et d'Eu ; la Béthune et une dizaine d'autres rivières ont tracé dans cette masse crayeuse de frais sillons de verdure.
Le Pays d'Ouche :
Plus au sud, un réseau serré d'eaux vives descendues du Perche zèbrent les plateaux, vergers et feuillus se font de plus en plus denses. La Touques, la Charentonne, l'Iton et bien d'autres rivières sont là, comme cette vallée de l'Eure, jalonnée de coins pittoresques et de beautés architecturales. Ivry la Bataille et son église du XVe siècle, Cocherel, Acquigny, Louviers puis Pont de l'Arche où les eaux de la rivière se mêlent à la Seine.
La Vallée de la Seine :
Rives concaves, lobes convexes tour à tour bordés de falaises et ourlés de cailloutis; à chaque détour la vallée s'y révèle plus riche et plus colorée (forêts de Vernon, Louviers, Brotonne...) pour s'ouvrir enfin sur la mer.
Unique voie de pénétration pendant des siècles, la vallée de la Seine fut de tout temps un foyer de vie économique, intellectuelle et religieuse. Riche par ses souvenirs, pittoresque par ses sites, accueillante par sa gastronomies, cette artère vitale qui relie Paris à la mer est l'une des plus grandes curiosités touristiques de la région.

L´ADMINISTRATIVE
Régions / Départements Superficie Km2 Population 1999 Préfecture Sous-Préfecture
Eure 6 037 541 054 Evreux Les Andelys, Bernay
Seine-Maritime 6 341 1 239 138 Rouen Le Havre, Dieppe
Haute-Normandie 12 378 1 780 192 Rouen -



LE CLIMAT NORMAND

La Normandie fait partie de la France de l´Ouest. C´est un climat océanique aux types de temps très variables; l'humidité, la douceur des températures et la faiblesse des amplitudes saisonnières caractérisent le climat normand.


GRANDES DATES DE l´HISTOIRE
Av.

J-C

Populations celtiques

Epoque Romaine

280 Réforme administrative de Dioclétien, créant un territoire proche de la Normandie actuelle.

Domination Franque

709 Royaume de l´Ouest échoit à Clotaire, fils de Clovis

Invasions Normandes

820 Première incursion normande sur les côtes de la Manche.
911 Rollon, premier duc de Normandie. Par le traité de St Clair sur Epte il obtient un espace compris entre les vallées de Bresle de l´Epte l´Avre qui s´agrandira à la Normandie moyenne (924) puis à la Normandie occidentale.

Le Duché Indépendant

Du Xe au XIIe siècle la Normandie devient un duché quasiment indépendant du royaume de France.
933 Sous Guillaume Longue-Epée, le Duché prend sa forme définitive
1027 Naissance à Falaise de Guillaume; Le Futur Conquérant.
1066 Bataille de Hastings. Conquête de l´Angleterre. Guillaume devient Roi d´Angleterre.
1087 Mort de Guillaume Le Conquérant.
1087-1135 Les héritiers de Guillaume sont divisés,
1135 Henri 1er Beauclerc restaure l´autorité ducale.
1204 La Normandie est réunie à la Couronne de France.

Le Duché Français

1315 La Charte aux Normands restera jusqu´à la révolution le symbole de l´individualité du pays.
1417-1450 La Normandie est occupée par les anglais.
1450 La Normandie est ``recouvrée´´ après la victoire de Formigny et la prise de Cherbourg.
1469 L´anneau ducal brisé, Charles de France, dernier duc de Normandie, est dépossédé de son duché.

La province Normande

1514 L´Echiquier de Rouen disparaît, il est remplacé par le parlement de Normandie.La Normandie devient alors une province où se fait sentir de plus en plus fortement le pouvoir royal.
1639-1640 Révolte des Nu-pieds (contre l´introduction de la gabelle).

La Normandie Contemporaine

1789 Troubles de Caen.
1795-1800 Chouennerie normande.
Juin 1940 Rupture du front de la Bresle.

Les cités de Haute-Normandie sont ravagées par le feu.
1942 Raid anglo canadien sur Dieppe
6 Juin 1944 Débarquement allié sur les côtes du Calvados et de la Manche




L´ARCHITECTURE NORMANDE
L'ART ROMAN
(11ème siècle - début du 12ème siècle)
Au 11ème siècle , les moines-architectes utilisent la voûte en berceau, ils créent un style nouveau: l'art roman.
C'est au début du 12ème siècle, dans la Cathédrale de Durham, qu'apparaît "officiellement" la croisée d'ogive.
En France, l'école normande, caractérisée par la pureté des lignes, la hardiesse des proportions, la sobriété de décor, ouvre la voie au style gothique, comme en témoignent certains monuments.
Nef du Mont Saint-Michel, Eglise Saint Nicolas de Caen, Cathédrale de Bayeux, Abbayes de Lessay, Cerisy la Forêt.

L'ART GOTHIQUE
(12ème siècle - 15ème siècle)
Le gothique est, par excellence, l'art des cathédrales, symbole de l'élan religieux de la population et de la prospérité grandissante des villes.
Cathédrale de Lisieux, Tour Saint Romain de la Cathédrale de Rouen, Clocher de Notre-Dame de Caudebec-en-Caux.
L'architecture civile prend de l'importance, le magnifique Palais de Justice de Rouen illustre bien le passage du gothique flamboyant (14ème siècle) à la renaissance.

L'ART DE LA RENAISSANCE
(16ème siècle)
Le style Renaissance déploie toute sa grâce dans l'architecture privée.
Les nouveaux motifs sont: arabesques, rinceaux, médaillons, coquilles, toute une décoration italienne introduite par Georges Ier d'Amboise, Archevêque et Mécène de Rouen.
Hôtel de Bourgtheroulde à Rouen, Hôtel d'Escoville à Caen, Château d'O.

L'ART CLASSIQUE
(17ème siècle 18ème siècle)
L'art français, impose au monde son "rationalisme". On adopte un mode de construction économique en faisant une place importante à la brique.
Avec ses façades régulières, l'art classique a besoin d'espace pour que l'oeil saisisse l'unité de ses ensembles. (Château de Balleroy)


LES CHIFRES DE TORISME
L'Hébergement
980 hôtels 4 500 hébergements ruraux
390 campings 157 800 résidences secondaires


La Fréquentation
5 040 000 passagers transmanche 370 000 passagers dans les aéroports
7 500 000 entrées payantes dans les monuments et musées 12 000 000 nuitées dans l'hôtellerie, le camping et les hébergements ruraux


Les Equipements
600 km de côtes 362 000 ha de forêts 14 000 km de rivières
7 500 km de sentiers de randonnée 200 musées 50 abbayes et cathédrales
80 parcs et jardins 39 golfs 37 ports de plaisance


L´INDUSTRIE EN NORMANDIE

Près de 400 000 personnes travaillent dans l´industrie et le bâtiment. Avec 24 % des salariés travaillant dans le secteur secondaire, la Basse-Normandie se situe au même niveau que la moyenne nationale, par contre la Haute-Normandie, région fortement industrielle, la part du secteur secondaire dans l´emploi régional atteint 30 %.Quelques établissements emploient le tissu économique. 55 établissements emploient plus de 500 salariés et une trentaine d´autres dépassent les 1 000 salariés. Ces grandes unités sont situées essentiellement sur l´axe routier et ferroviaire principal desservant Paris et le long de la Vallée de la Seine.
3 Secteurs dominent :
L´automobile est le premier employeur de la région, le secteur emploi 40 000 personnes.
La chimie et le pétrole emploient près de 26 000 salariés dont 500 pour la pharmacie.
La région représente 37 % de la puissance de raffinage français. L´industrie du pétrole avec 4 000 personnes se situe exclusivement en Seine-Maritime.
L´agroalimentaire est en progression constante.

Si les industries du lait connaissent pour certaines d´entre elles des difficultés liées à la restructuration du secteur dans la perspective du marché européen, les plats cuisinés et surgelés continuent à se développer.
De nombreux autres domaines participent à l´activité industrielle de la région et plus particulièrement la construction électrique et électronique, la construction aéronautique et navale, la sidérurgie, les industries textiles, la sidérurgie, la filière bon-papier.
Par ailleurs il existe une bonne trentaine de ports sur le territoire normand.
Le Havre, second port français après Marseille, pour l´implantation des produits pétroliers est le premier port français pour le commerce extérieur, Rouen est le premier port européen en matière d´exportation de céréales, Port en Bessin est le premier port national pour la coquille St Jacques. LA GASTRONOMIE
Sa cuisine est simple mais du lait et de la pomme, il tire une profusion de produits qui habillent les plats d'une saveur naturelle.Il cueille en mer comme au verger, ainsi se garnit sa table, de la sole dieppoise aux huîtres de Normandie.Du gigot de pré-salé au poulet vallée d'Auge et au canard à la rouennaise, son élevage n'a d'égal que le moelleux de ses fromages : le coeur de Neufchâtel, le pont-l'évêque, le livarot surnommé "colonel" et le rond camembert de Marie Harel connu du monde entier.
Pour le dessert, les bourdelots ou la teurgoule et pour les becs fins, le caramel d'Isigny ou le sucre de pommes de Rouen. Le tout s'arrose comme il se doit de cidre sec ou doux, muet ou pétillant, de poiré, entrecoupé de temps à autre d'un trou normand.L'esprit de la pomme est dans le calvados et se retrouve dans le pommeau.Le bonheur c'est enfin une larme de Bénédictine



ROUEN
La cathédrale Notre-Dame
Située au cœur de la ville, la cathédrale Notre-Dame de Rouen est un monument où l'on peut lire toutel'évolution de l'art gothique. La construction de l'édifice a été entreprise au milieu du XIIe siècle, à l'emplacement de la cathédrale romane dont on a conservé la crypte. Une centaine d'années plus tard, elle était achevée mais elle fut remaniée et terminée au cours des siècles suivants. La façade représente ainsi un précieux témoignage de l'évolution de l'art gothique du milieu du XIIe siècle jusqu'au début du XVIe siècle. La jolie tour lanterne a reçu au XIXe siècle une flèche en fonte qui s'élève à 151 mètres ! La Cathédrale abrite dans le déambulatoire quelques sépultures des anciens ducs de Normandie, telles celle de Rollon, le fondateur du duché et celle de Richard Cœur de Lion, qui aimait tant la ville et fit déposer son cœur dans la crypte après sa mort. Toute l'histoire du vitrail du XIIIe siècle à nos jours peut se lire à l'intérieur de l'église. L'abbatiale Saint-Ouen
Fondée vers 750, l'abbaye de Saint-Ouen fut l'un des plus puissants monastères bénédictins de Normandie. Après la Révolution, la municipalité s'installe dans l'ancien dortoir des moines, beau bâtiment classique du milieu du XVIIIe siècle. L'église abbatiale, que beaucoup de visiteurs prennent pour la cathédrale tant ses proportions sont majestueuses, se dresse au sein des anciens jardins du couvent.

Bien que sa construction ait duré plus de deux siècles, l'édifice présente une remarquable unité car ses bâtisseurs successifs ont su rester fidèles au projet original. Saint-Ouen est ainsi l'un des rares exemples du gothique rayonnant. Ses proportions sont imposantes : 137m de long sous 33m de voûtes. L'intérieur vous émerveillera par son architecture élancée et sa luminosité exceptionnelle. Une série de 80 vitraux d'origines orne encore les trois niveaux de l'église. Le grand orgue, dernier des grands instruments réalisés par Cavaillé-Coll, autre titre de gloire de Saint Ouen, est l'un des instruments les plus enregistrés au monde.


La place du Vieux-Marché
C'est sur cette place, en pleine guerre de Cent Ans que Jeanne d'Arc est brûlée vive le 30 mai 1431. L'endroit, tel qu'a pu l'apercevoir Jeanne d'Arc ne ressemblait pas à ce qu'il est aujourd'hui. La place était plus petite et son espace était occupé par l'église Saint-Sauveur, l'église Saint-Michel et par une grande halle de marché. C'était également le lieu habituel des exécutions. Une grande croix a été élevée à l'emplacement du bûcher. Au milieu de la place, les vestiges de l'ancienne église Saint-Sauveur ont été dégagés. C'est dans cette modeste église paroissiale que Pierre Corneille fut baptisé, sa maison natale, rue de la Pie, aujourd'hui transformée en musée se situant à proximité.


L'église Sainte Jeanne d'Arc
Le vaste monument qui s'élève depuis 1979 sur la place du Vieux Marché où elle a été brûlée répond à une double reconnaissance : c'est à la fois une église pour honorer sainte Jeanne d'Arc et un mémorial civil pour commémorer l'héroïne célébrée par la France le deuxième dimanche du mois de mai. A Rouen, les fêtes Jeanne d'Arc ont lieu le dimanche le plus proche du 30 mai. Son architecte, Louis Arretche, a voulu renouer avec la tradition de beaucoup de vieilles églises normandes en donnant à l'édifice la forme d'un bateau renversé : il a pour cela retrouvé les principes de la construction navale traditionnelle et la structure en bois reste apparente au-dessus de la nef. L'extérieur, résolument moderne, évoque la mer avec une couverture d'écailles en ardoises ou en cuivre. A l'intérieur, vous pourrez admirer les remarquables vitraux de l'ancienne église Saint Vincent datant de la Renaissance.

Réalisés par les plus grands maîtres verriers de l'époque, ceux-ci sont une illustration de la foi des chrétiens du XVIe siècle : outre des scènes tirées de la Bible, on y voit représentées des légendes ayant trait par exemple à Saint Pierre, Saint Antoine de Padoue...


L'église Saint-Maclou
L'église Saint-Maclou est dédiée à un saint breton nommé aussi Malo. La construction de cette église, considérée par les historiens d'art comme un joyau de l'art gothique flamboyant, a débuté en 1437. Elle possède un célèbre portail à 5 porches ornés de magnifiques portes en bois sculptées datant de la Renaissance. L'église possède un mobilier intéressant : un escalier gothique flamboyant, un très beau buffet d'orgue Renaissance ainsi qu'un arc de gloire et des confessionnaux baroques du XVIIIe siècle. L'aître Saint-Maclou
L'histoire de ce lieu étrange et exceptionnel remonte à la Grande Peste noire de 1348, qui tua les trois-quarts des habitants du quartier. C'est ainsi que l'on dû ouvrir un nouveau cimetière : le grand aître saint Maclou. Trois des galeries qui entourent le cimetière ont été construites entre 1526 et 1533 pour servir d'ossuaire. Leur décor est macabre : crânes, ossements, outils de fossoyeur, objets de culte dans les rites mortuaires. La galerie sud a toujours servi d'école et l'ensemble abrite aujourd'hui l'Ecole Régionale des Beaux Arts. Dans une vitrine, près de la porte d'entrée, on a placé un squelette de chat découvert dans un mur. Il s'agissait sans doute d'un chat noir – le diable – enfermé vivant dans la maçonnerie pour éloigner le mauvais sort.


Le Gros Horloge
Le beffroi gothique abrite depuis sa construction à la fin du XVIe siècle, les cloches communales et l'horloge de la ville. Le Gros Horloge est un pavillon de la Renaissance qui enjambe la rue par une arche surbaissée. Sur le double cadran Renaissance, l'aiguille unique pointe l'heure. Sous le chiffre VI, la divinité qui symbolise le jour de la semaine apparaît, à midi, sur un char de triomphe. Au-dessus du cadran un globe indique les phases de la lune. Partout des moutons rappellent l'importance du travail de la laine. L'agneau pascal, représenté au centre de l'arcade, symbolise les armes de la ville. Enfin, une fontaine Louis XV complète l'ensemble et célèbre les amours du dieu fleuve, Alphée, et de la nymphe Aréthuse. Le Palais de Justice
C'est sans conteste l'une des plus importantes et des plus belles réalisations de l'architecture civile à la fin du Moyen-Age. La partie la plus ancienne est l'aile ouest (à gauche), construite à partir de 1499 pour abriter tout à la fois le Parloir aux Bourgeois et l'Échiquier de Normandie (haute cour judiciaire et financière).

Dès 1508, on entreprit de l'agrandir par un nouveau bâtiment perpendiculaire, le Palais Royal, terminé vers le milieu du XVIe siècle. Entre temps, François Ier avait transformé l'Echiquier en Parlement. Cette aile centrale a reçu un décor des plus extraordinaires. Se détachant sur la pente du toit, on peut admirer de grandes lucarnes et une balustrade hérissées de pinacles, et reliées entre elles par des contreforts ajourés. Au XIXe siècle, le bâtiment sera agrandi vers les rues Jeanne d'Arc et Socrate.


Le monument juif
En 1976, à l'occasion des travaux de rénovation du Palais de Justice, on a retrouvé en partie les restes d'un bel édifice en pierre que l'on a immédiatement préservé dans une crypte archéologique. Ce bâtiment roman date de 1100 environ. Il s'agit de la salle basse d'un édifice qui a été arasé pour la construction de l'Echiquier de Normandie (Palais de Justice actuel) et dont on ignore la hauteur d'origine. Le bâtiment est situé au moment de sa construction en plein cœur du quartier juif et son appartenance à la communauté juive ne fait aucun doute. La présence de graffiti hébraïques sur les murs le confirme. C'est le plus ancien monument juif découvert en France.



L'hôtel de Bourgtheroulde
Guillaume II le Roux, seigneur de Bourgtheroulde et membre de l'Echiquier, décida à la fin du XVe siècle de se faire construire un hôtel en pierre digne de son rang. Son fils, Guillaume III, continua les travaux d'embellissement et compléta l'œuvre de son père. Dans la cour intérieure, sur la gauche, la galerie d'Aumale présente un décor sculpté Renaissance d'une rare qualité. Guillaume III y a fait représenter la fameuse entrevue du Camp du Drap d'Or entre François Ier et Henri VIII d'Angleterre. Au niveau de la toiture, une seconde série de bas-reliefs illustre le poème allégorique des triomphes de Pétrarque.


La tour Jeanne d'Arc
Ce donjon faisait partie du château construit en 1204 par Philippe Auguste. C'est dans ce château que se déroula le procès de Jeanne d'Arc et dans ce donjon que l'héroïne fut menacée de la torture en présence de ses juges mais c'est dans une autre tour, aujourd'hui disparue, qu'elle était enfermée. Cette grosse tour cylindrique comprend trois salles superposées et un comble qui est une restitution du XIXe siècle. Le Haute Normandie est beau pays pour elle belle monuments, histoire et nature. Je voudrais visiter cette pays, parce que elle est trés intéressante pour moi!.

Nový pøíspìvek



Ochrana proti spamu. Kolik je 2x4?